Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 06:15

 

 

"Prenez soin du chien", J.M.Erre, éditions points, 2011

 

Un roman très, très, très drôle.

Je l'ai lu rapidement, 300 pages  en moins de 3heures .. j'ai commencé dans la salle d'attente de mon médecin où j'essayais de ne pas glousser trop fort et je l'ai terminé l'après-midi même chez moi où là je ne me cachais plus pour pleurer de rire.

On suit le quotidien d'Eugène Fluche, peintre sur coquilles d'oeuf et Max Corneloup, auteur de romans-feuilletons, ils habitent en vis à vis et leur loisir favoris : s'épier.

Ils ne se connaissent pas mais ils se détestent.

Une série de meurtres vient frapper leurs immeubles respectifs, les commérages vont bon train entre les concierges, les locataires, ...

Mais qui est le "crimier" ?

Quelques passages assez drôles ci-dessous si vous hésitiez encore à le lire ..

 

Page 45

" Je suis encore tombée sur Brichon dans l'escalier ! Elle est persuadée que nous sommes liés par un amour débordant pour les bestioles pleines de poils, et elle en profite pour m'infliger dès qu'elle le peut ses discours paranoïaques. Au menu du jour : sa coiffeuse et sa voisine.

La première rate systématiquement, et exprès biensûr, sa coupe et sa couleur, eh oui, et changer de salon ne sert à rien mon bon monsieur, car l'odieuse commerçante a passé le mot à toutes ses collègues de Paris et de la banlieue qui s'acharnent à l'enlaidir la pauvre madame Brichon, dont la vague ressemblance avec un être humain s'estompe chaque jour davantage. "

 

Page 71

"J'entre. Trois souris sont en train de grignoter mon tapis, côte à côte, dans la joie et la bonne humeur. (...) Je décide alors de passer à la discipline préolympique de lancer de ventouse débouche évier. C'est assez efficace pour casser des bibelots, mais ça n'a qu'un effet limité sur les rongeurs. (...) Ces bêtes ont le vice au corps. Il m'a fallu deux heures pour en choper une, et encore par hasard. Elle avait décidé de donner une démonstration de la puissance de son unique neurone en essayant de pénétrer dans une bouteille vide. Je l'ai trouvée, la tête enfoncée dans le goulot, en train de faire traverser le salon à un muscat de Rivelsaltes. "

 

Page 78

" Le passeur n'est pas passé, rien que le titre fait trembler. Une heure trente d'un spectacle sans égal. A faire s'écrouler la cinémathèque. (...) L'intrigue en elle-même se suit aisément. il s'agit des aventures tumultueuses de trois jeunes gens insouciants et passablement avinés qui décident un jour, vers midi, d'aller dormir dans une grotte. Soudain, vers midi quinze, la nuit tombe. Coup de bol, la grotte a l'éléctricité parce qu'elle se trouve juste à côté d'une centrale nucléaire. Les trois gogos commencent à se tripoter lorsque la lumière s'éteint. Une porte grince et on entend du bruit au grenier. Ce qui dans une grotte est effectivement inquiétant. Trois groupes de un se forment. Joss part explorer la grotte en quête du grenier ; Gertrude se dirige vers la centrale nucléaire pour vérifier les plombs ; Pat va pisser. "

Partager cet article

Repost 0

commentaires

peg 12/03/2012 18:45

euh tu me le prêtes aussi ?? ( zut, je passe la deuxième ... )

mamylor 12/03/2012 14:46

je veux bien mourir de rire aussi, tu me le prêteras dis ?
bisous bisous on file voir Fanny et sa petite

Présentation

  • : Le blog de Carotte
  • Le blog de Carotte
  • : "La cuisine ne se mesure pas en termes de tradition ou de modernité. On doit y lire la tendresse du cuisinier "
  • Contact

Recherche