Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2011 5 19 /08 /août /2011 05:15

                                                        

 

Mon autre loisir est la lecture, je ne vais pas ici vous parler de tout ce que je lis mais de mes vrais coups de coeur.

Comme ici, " Quitter le monde " de Douglas Kennedy que j'ai lu 2 fois, c'est bien la première fois que je faits ça !

Je l'ai lu à sa sortie il y a presque 3 ans et j'ai remis le couvert la semaine dernière.

Il est vrai qu'il traite de la dépression donc, de prime abord, pas très gai mais aussi du chemin vers la guérison.

On suit Jane, fille unique de 29 ans, brillante universitaire qui va connaître l'amour après s'être pourtant juré que ce n'était pas pour elle, ...

Ce livre traite du courage de l'héroïne de quitter sa vie trop douloureuse pour tout recommencer, la seule manière pour elle de s'en sortir, je ne vous en dit pas trop si vous souhaitez le lire !

Du même auteur que j'ai lu et que je recommande aussi :

- Piège nuptial

- La femme du Vème

- L'homme qui voulait vivre sa vie

- Une relation dangereuse

- La poursuite du bonheur

Partager cet article

Repost 0

commentaires

very easy kitchen 26/08/2011 09:08


j'adore cet auteur. il y a eu un reportage sur lui sur Arte en juillet. je ne sais pas si tu peux le trouver sur le net mais c'est un super personnage qui lui même pourrait être un personnage de
roman.


Carotte 26/08/2011 14:58



super ! je vais allez voire si je le trouve ..


merci bcp



mam 19/08/2011 09:19


bisous cocotte
je lis en ce moment des ptites lectures sympas, je te préterai si tu veux ( comme tous à la campagne Delphine m'a donné lundi et puis un autre : plats du jour et petites douceurs)
je vous embrasse, bonne journée


peg 19/08/2011 08:34


dis ... tu me le prêtes ?? moi, je viens de terminer " la délicatesse" , c'est très bien aussi .
bisous et à bientôt ...


Présentation

  • : Le blog de Carotte
  • Le blog de Carotte
  • : "La cuisine ne se mesure pas en termes de tradition ou de modernité. On doit y lire la tendresse du cuisinier "
  • Contact

Recherche