Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 05:15

 

 

 

Ce qui est bien dans la cuisine c'est que je ne m'ennuie jamais, et ce que je préfère le plus je dois dire, c'est m'amuser avec les aliments, imaginer et créer tout en accordant la primeur au goût, faut que se soit "mangeable", hein ?

 

Pour cette recette, il faut au préalable préparer les poivrons, coupez en 2 les légumes et les déposer côté chair sur une plaque allant au four recouverte de papier cuisson ( important la feuille car les poivrons redonnent beaucoup d'eau +++ ) cuire 45 minutes à 190 degrès.

 

Aussitôt sortis du four, les mettre dans un saladier recouvert de film alimentaire, comptez 20 minutes le temps qu'ils refroidissent un peu et surtout la peau se décolle tout facilement en respectant cette étape.

 


 

 

Pour 2 tartes fines

 

- 2 carrés de pâte feuilletée

- 2 poivrons rouges

- 3 petits "bébés poivrons", facultatif mais ils étaient mimis alors j'ai craqué !

- sel, poivre, thym

- comté râpé +++++

 

Une fois l'étape de la cuisson des poivrons réalisée (cf ci-dessus ) coupez des lamelles et laissez parler votre imagination ... assaisonnez et cuire 15 à 20 minutes à 200 degrès.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Carotte - dans Tartes salées
commenter cet article

commentaires

stef de fla 25/04/2012 19:28

Très jolie cette tarte rouge flashy.

choupette82 25/04/2012 09:13

J'aime bien ta recette, elle me donne un peu de soleil dans le coeur ! bises et bon mercredi.

Carotte 25/04/2012 15:12



ah ben je suis heureuse de t'avoir donné un peu de soleil !!! bisous



christèle 24/04/2012 07:22

très beau et délicieux
hummmmmmm
bon mardi
bisous

LOU 24/04/2012 07:02

une presentation que j'aime beaucoup! je te souhaite une agréable journée, bises
Lou

Chrystel 23/04/2012 19:19

Très très jolie en présentation. Ta tarte est toute jolie.
Chrys

Présentation

  • : Le blog de Carotte
  • Le blog de Carotte
  • : "La cuisine ne se mesure pas en termes de tradition ou de modernité. On doit y lire la tendresse du cuisinier "
  • Contact

Recherche