750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2017 1 02 /01 /janvier /2017 22:08

 

Je vous avais déjà parlé du " Restaurant de l'amour retrouvé " du même auteur (Ito Ogawa) ici on retrouve à nouveau une magnifique histoire, de la poésie, mais aussi la réalité de la vie, avec ses coups d'éclats justement décrits, avec la beauté de la nature en fond, normal pour un roman japonais me direz vous...

 

Au fil des saisons on suit les personnages, une famille recomposée, les "Takashima", ils se sont installés dans un petit village de montagne loin de la ville, loin de Tokyo qu'ils ont renommé le " Machu pichu", ils y ont installé des chambres d'hôtes.

 

Ils ont leur propre constitution, la constitution "arc-en-ciel" :

" Ne jamais se mentir à soi-même.

Rire à gorge déployée une fois par jour.

Fêter nos joies et pleurer nos chagrins ensemble.

Ne surtout pas se forcer.

Quand ça va mal, hisser le drapeau blanc sans hésiter."

 

Il y a aussi quelques clins d'oeil à la cuisine japonaise, forcément ces moments là je les ai aimé .. et aussi des valeurs que je partage autour de la cuisine, oui parfois ce qu'on mange en terme de saveur n'est pas exceptionnel mais en terme d'émotions c'est une explosion " Le tamagoyaki de tout à l'heure, vous l'avez préparé rien que pour moi, de tout votre coeur. C'est pour ça qu'il était délicieux. Le goût était vraiment infect, mais pour Choko, c'était la meilleure omelette du monde.", je pense que c'est arrivé à tout le monde d'être déçu en mangeant ou en buvant un truc qu'on avait pourtant adoré la première fois .. oui parce que le contexte est différent, notre état d'esprit est différent, et, aussi, souvent, parce qu'il n'y a plus la découverte des "premières fois".

 

A chaque chapitre, la vision d'un autre membre de la famille.

 

Encore une fois je compare cet instant de lecture à la dégustation d'un bon thé, c'est doux, subtil, riche en émotions et ça laisse un bon petit goût à la fin, et un sourire qui reste accroché à nos lèvres car l'optimisme règne dans ce livre.

Partager cet article
Repost0

commentaires

N
Merci beaucoup pour le partage de ce livre d'Ito Ogawa !
Répondre
A
un genre de livre me convient parfaitement!!! merci pour le partage
Répondre
G
Merci pour le conseil lecture, j'aime bien ce genre de livre.

Bisous et bonne année ♥
Répondre
C
merci, bonne année à toi également !
P
tu sais bien transmettre l'émotion et l'état d'esprit que tu as trouvés dans ce livre ... Bisous
Répondre
M
tout en finesse et subtilité ce roman, faut il avoir l'intelligence du coeur pour l'apprécier comme c'est ton cas, bisous Carotine
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Carotte
  • : "La cuisine ne se mesure pas en termes de tradition ou de modernité. On doit y lire la tendresse du cuisinier "
  • Contact

Recherche